TDAH : comprendre les problèmes de turbulence ou d’hyperactivité chez les enfants

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les enfants qui souffrent de trouble « déficitaire » de l’attention sont nombreux. Il existe un risque pour tous les parents et le désarroi de voir son enfant en proie à ce genre de trouble peut parfois être difficile à gérer. La première chose à faire est d’être bien renseigné afin de comprendre tout ce qui se peut se cacher derrière ce que l’on appelle le TDAH.

 

Le TDAH : qu’est-ce que c’est ?

 

Appelé Trouble Dysfonctionnel de l’Attention avec ou sans Hyperactivé, le TDAH est un terme que l’on nomme souvent, à tort, « trouble déficitaire de l’attention ». Au niveau des chiffres, les études ont pu mettre en lumière que ce genre trouble touchait 5% des enfants et des adolescents dans le monde entier. Si vous avez l’impression que ce pourcentage est « minime », sachez que cela équivaut à un enfant par classe, si ce n’est deux.

 

Généralement, on distingue trois symptômes qui peuvent amener à un diagnostic de TDAH. Le premier est qualifié de « dysfonctionnement attentionnel » qui se traduira par une tendance à rapidement être distrait par l’environnement extérieur et la difficulté à se concentrer sur certaines tâches. L’impulsivité, qu’elle soit cognitive ou comportementale, est également un symptôme du TDAH tout comme l’agitation, qui n’est pas forcément motrice et qui peut être aussi psychique. Bien entendu, seul un professionnel de la santé pourra être en mesure d’établir un tel diagnostic.

 

Comment comprendre ces enfants ?

 

Si votre enfant souffre de TDAH et que vous avez du mal à le comprendre, sachez que vous devez tout d’abord mettre de côté toutes les idées reçues que vous allez pouvoir entendre. Certains prétendent que les enfants souffrant de ce trouble sont incapables de se concentrer. Toutefois, les recherches ont prouvé que cela dépendait largement des différentes situations et que s’ils éprouvaient un intérêt certain pour une tâche, ils sont en mesure de faire preuve d’une concentration très poussée. Par contre, il est important de ne pas penser qu’il s’agit d’une question de « volonté », au risque de ne pas du tout être constructif dans sa démarche. L’enfant aura plus de facilité à rester focalisé sur une tâche lorsqu’il parviendra à se concentrer et cela pourra être dû à plusieurs facteurs comme par exemple les différents outils de travail utilisés à ce moment précis.

 

Comment les aider ?

 

Afin d’aider un enfant souffrant de TDAH, il est possible de s’aider de différentes astuces au quotidien. En fonction du souci que votre enfant rencontre, vous pourrez mettre au point des choses différentes. Lorsqu’un enfant souffre de trouble de la motricité fine il peut être intéressant de mettre au point des séances de rééducation. Cela se fait souvent avec les enfants qui souffrent de dysgraphie importante. Peu importe le trouble, il est également possible de trouver du matériel adapté à son état afin de l’aider au quotidien. En ayant des objets adaptés, les enfants peuvent alors mieux s’épanouir dans les activités qu’ils seront amenés à pratiquer.

 

Comment les apaiser ?

 

Les enfants souffrant de TDAH peuvent également souffrir d’une agitation qui les empêchent de « tenir en place ». À l’école, cela peut entraîner une difficulté à s’intégrer ou bien des problèmes avec le corps enseignant. Au même titre que les autres aspects du quotidien, il est possible de s’aider d’objets spécialement pensés pour. Pour les enfants qui sont fréquemment agités, il est possible de se tourner vers des choses telles que le « tangle » qui permet de pouvoir occuper les mains de l’enfant sans que cela ne dérange le reste de la classe. La mastication peut également être une bonne technique. Outre le traditionnel chewing-gum, il est possible de se tourner vers des objets également prévus à cet effet comme par exemple le collier à mastiquer. À noter que l’agitation peut également être fréquente au moment de l’endormissement et que les enfants souffrant de TDAH ont bien souvent des problèmes de sommeil. Pour les aider dans cette étape de la journée, il est possible de s’aider d’un fond sonore comme par exemple les appareils à bruit blanc.  

 

Partager
Rechercher dans le blog