Surmonter les défis majeurs qui surgissent avec la monoparentalité

De nos jours, la monoparentalité et quelque chose de plus en plus courant. Alors que, dans les années 1990, la part de familles monoparentales était de 13,3 %, ce taux est aujourd’hui ramené à 23,3 %. D’un point de vue statistique, on considère une famille monoparentale dès lors qu’il y a un enfant de moins de 25 ans vivant dans le foyer. Même si ce modèle familial est de plus en plus répandu, des difficultés persistent. Pour vous aider, voici quelques pistes pour surmonter les défis majeurs qu’implique la monoparentalité.

 

Ne pas négliger une bonne communication entre les deux parents

 

Lorsque l’on est séparé, il est parfois difficile de communiquer. Cependant, pour le bien-être des enfants, il est essentiel de mettre point une bonne communication. En effet, pour ne pas perdre les enfants dans des schémas éducatifs trop différents, il sera intéressant de se mettre d’accord sur une même ligne directrice. Si un enfant rencontre un problème chez l’un des deux parents, il est essentiel que l’autre puisse en prendre conscience. Si le dialogue semble difficile, il est toujours possible de se faire aider par un médiateur neutre.

 

L’organisation : le meilleur allié des parents seuls

 

Lorsque l’on se retrouve à tout devoir gérer seul, cela est facile de se sentir dépassé. Tout d’abord, vous devez vous dire que vous n’êtes pas le seul dans ce cas présent. En effet, de nombreux parents sont passés par là avant vous et ont réussi à s’en sortir. Afin de ne pas se sentir dépassé, il est vivement conseillé de mettre en place une organisation précise. De plus, avec une certaine routine, il sera possible d’aider ses enfants à trouver un meilleur équilibre. Cela peut par exemple se traduire par des horaires définis pour les repas en famille, un temps prévu pour les devoirs et un autre pour les loisirs, ainsi que bien d’autres choses.

 

L’importance d’en parler autour de soi

 

Être un parent seul n’est plus une fatalité ou quelque chose dont on doit avoir honte. De nos jours, ils sont énormément à vivre cette situation. Cependant, lorsque l’on vient de se séparer du père ou de la mère de ses enfants, il peut être difficile de sortir la tête de l’eau. Dans ce genre de cas, les meilleurs soutiens resteront les personnes de votre entourage sur qui vous pourrez vous appuyer. En effet, en vous sentant épaulé par des proches, vous aurez plus de facilités à vous sortir de certaines situations compliquées. En plus de cela, en en parlant, vous pourrez certainement remarquer que d’autres personnes de votre entourage sont dans le même cas que vous. Avoir des retours d’expériences pourra vous aider à mettre au point un quotidien plus apaisé pour toute la famille. Dans le cas où vous vous sentez submergé, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel tel qu’un thérapeute.

 

Garder une bonne communication avec ses enfants

 

Dans un quotidien où tout va toujours trop vite, il peut être compliqué de prendre le temps de parler avec ses enfants. Néanmoins, pour que l’atmosphère soit la plus saine possible, il est important de prendre le temps de discuter, à la fois des problèmes et des choses qui vont bien. Même si cela peut être compliqué, votre enfant ressentira sûrement le besoin de parler du parent qui n’est plus à la maison. Il faudra donc faire preuve d’écoute et de neutralité pour lui laisser exprimer ses sentiments et l’accompagner au mieux dans la gestion de ses émotions.

Partager
Rechercher dans le blog