Comment limiter les crises des enfants à « hauts potentiels » ?

Appelés familièrement surdoués, les enfants à haut potentiel intellectuel sont caractérisés par des capacités nettement supérieures à la moyenne dans certains domaines ou bien de façon générale. Dans ce dernier cas, on parlera alors d’enfants à haut potentiel intellectuel. Différents termes pourront être utilisés pour les définir comme par exemple « intellectuellement précoce » qui revient régulièrement. Cette caractéristique intellectuelle touche de nombreux enfants et les parents doivent être correctement préparés pour gérer ce que cela peut impliquer. Si vous êtes dans ce cas présent, voici quelques conseils pour limiter les crises des enfants considérés comme étant à haut potentiel.

 

Haut potentiel : des difficultés à canaliser leurs émotions

 

De par leur caractère hypersensible, les enfants présentant un haut potentiel peuvent avoir du mal à gérer et à canaliser leurs émotions. De ce fait, en tant que parent, il est possible d’avoir à faire face à des crises plus ou moins importantes. Dans ce genre de situation, l’enfant ne possède pas les clés pour se sortir de cette impasse émotionnelle. Par conséquent, c’est aux parents de lui donner les techniques et les stratégies nécessaires afin de travailler sur la gestion des émotions. La première des choses à faire pour gérer correctement les crises des enfants à haut potentiel est donc d’être correctement informé sur le sujet.

 

Par quoi sont provoquées ces crises ?

 

Pour comprendre précisément ce que votre enfant est en train de vivre, il faut comprendre l’origine des crises. À l’inverse des émotions naturelles, telles que la peur ou la tristesse, les crises qui caractérisent les enfants à haut potentiel sont généralement dues à une source importante de stress. Dans le domaine de l’éducation positive, on aura tendance à parler de « réaction émotionnelle parasitaire » et, plus familièrement, de « tempête émotionnelle ». Concrètement, il s’agira d’un trop-plein de stress que le cerveau de votre enfant aura accumulé et qui aura besoin de sortir. Afin d’accompagner comme il se doit l’enfant dans la gestion de ses crises, il faudra donc être en mesure de faire la différence entre une émotion naturelle et ce genre de réaction émotionnelle parasitaire.

 

Comment éviter ce genre de crises ?

 

Concrètement, lorsque la crise survient, il n’y a pas vraiment de techniques pour l’apaiser. On conseillera généralement aux parents de garder le plus possible leur calme, même si cela n’est pas forcément une tâche facile. Dans l’idée, il faudra simplement attendre que la crise passe. Toutefois, il est possible de mettre en place certaines choses afin de limiter l’apparition de ces crises. Pour cela, en tant que parent, il faudra s’interroger sur les sources de stress qui peuvent toucher notre enfant. Une fois que vous les aurez définies, vous allez donc pouvoir les anticiper et les limiter. Il sera également intéressant de se pencher d’un peu plus près sur les besoins spécifiques des enfants à haut potentiel. Si les besoins de votre enfant sont correctement pris en compte, cela pourra limiter l’apparition de crises émotionnelles. Dans le cas où vous vous sentiriez un peu dépassé par la situation, sachez qu’il est toujours possible de se faire aider par un professionnel tel qu’un pédopsychiatre.

 

En résumé, l’anticipation et l’analyse des besoins de l’enfant restera votre meilleure arme afin de limiter les crises qui peuvent survenir dans votre quotidien.

 

Partager
Rechercher dans le blog